À propos
Précédent

De l’importance d’avoir les pieds sur terre

On ne sent pas assez le dessous de ses pieds. Je ne parle pas des odeurs, qui m’ont bien trop souvent incommodé... Aujourd’hui je les regretterai presque, les odeurs. Non, je parle d’avoir conscience de chaque millimètre de sa peau contre le sol. La sensation de la forme du pied et de sa mollesse. Des endroits qui s’enfoncent dans le sol et de ceux, plus légers, qui l’effleurent. Des pleins et des creux. De l’équilibre. La sensation d’être pieds-nus. Le contact avec la terre. On n’est plus jamais pieds-nus de nos jours. Comment peut-on savoir si on foule encore vraiment cette Terre si on ne sent pas le dessous de ses pieds ?

— Docteur, il est réveillé.
— Il a parlé ?
— Non.
— Bon. Bon bon bon, fait-il en choisissant un objet avec soin sur le plateau. Alors ? Qu’est-ce qu’on t’arrache cette fois ?

HZ
Suivant