À propos
Précédent

Omnia vulnerant, ultima necat

Le dernier libraire de la ville vient de fermer, là, sous mes yeux.

Le type qui gérait cette boutique, au 17 de la rue D., est emmené par des policiers en civil, quelque part, après que des huissiers aient saisi ce qu’il possédait.

— On ne le reverra sans doute jamais, me glisse un passant pressé, et vous feriez mieux de ne pas traîner, d’ailleurs vous et moi sommes déjà filmés ! Du menton, il me désigne les quatre caméras placées en haut du réverbère d’acier, mobilier urbain élancé comme les pattes d’une mante religieuse.

Je relève le col de mon manteau et ajuste mon masque respiratoire. Rentrons à la maison.

Des livres, mais pour quoi faire ? So vintage, so XXIème.

Il suffit de choisir une gélule de Kultuur, de l’avaler, de s’allonger et tout se passe si bien.

Le quota pub a même été ramené en dessous de quatre-vingts pour cent cette année. Certains vont encore trouver à râler et redemander à dépasser les quatre-vingt-dix !

Les gens ne sont jamais contents.

JV
Suivant