À propos
Précédent

Déclic

Je sens que tu ne vas pas bien.

Leur relation était bancale depuis un moment. Elle le sentait, elle s’en doutait mais, comme dans toute relation de longue date, il y avait ces foutus sentiments qui l’empêchaient d’être lucide. Une rupture, puis une autre, il la baladait depuis un moment. Elle avait accepté qu’il revienne encore. Et bien sûr, tout était comme avant. Des non-dits, des tromperies qu’elle soupçonnait. Elle essayait désespérément de dialoguer avec lui, il restait secret et fermé.

Un jour qu’elle s’agaçait, qu’elle lui demandait davantage de communication, il lui lança cette phrase. Je sens que tu ne vas pas bien. Elle resta seule un long moment, désemparée.

Par quel maléfice pervers réussissait-il à retourner les torts contre elle ? Ce fut le déclic.

PB
Suivant