À propos
Précédent

20 écrivains maudits

John Blemmon envoya son manuscrit à 39 maisons d’édition mais ne reçut qu’une seule lettre de refus, cela le fit rire (vert). Laurette Nécourt et Sylviane Glause tentèrent le style Proust mais se lassèrent vite. Frank Douty, Jérôme Vignant et Benoît Pouchk imitèrent carrément Buzzati mais furent démasqués dès le premier niveau du comité de lecture d’Entractes Ouest. Sylvain Glagla et Heidi Lazou publièrent leurs mémoires de globe-trotters à deux-roues sur un blog mais un certain John Hadesse, surnommé le Furet, fit des copier-coller et déposa les droits d’auteur avant eux. Mamadou Cissé Niang JR, Zen Ping, Ali Bino et Jean Arokoarivelo payèrent des nègres littéraires pour écrire à leur place et n’avouèrent jamais la vérité à leurs proches. Les jumeaux De la Motte De Vielle romancèrent leur biographie familiale (en vain). Miss Tea Gris était le pseudonyme commun de Thomas et Henriette Stéréo, mais ils ne parvinrent qu’à publier une biographie parodique de David Gilmour en autoédition.

Quant aux trois derniers, je n’ose même pas vous en parler.

JV
Suivant